Les Acouphènes, Pour les Jeunes Aussi

11/11/2016

En France les personnes atteintes d'acouphènes représentent 10% de la population, soit environ 6 à 8 millions de personnes. Elles souffrent de bourdonnements, sifflements, bruits parasites et désagréables, qu'elles décrivent comme étant dans une oreille ou les deux, parfois dans la tête.

Il n'y a pas si longtemps les patients atteints d'acouphènes étaient associés à la seule catégorie des séniors, avec des troubles de l'audition. Aujourd'hui il n'est plus question uniquement de personnes âgées, mais également d'une population beaucoup plus jeune, voire adolescente, touchée elle aussi par la manifestation d'acouphènes.

D'une façon générale, l'évolution de notre société a des répercussions sur nos comportements. Il est d'usage aujourd'hui de se promener avec un téléphone portable collé à l'oreille, quand ce ne sont pas des écouteurs intra-auriculaires. Le bruit est partout et l'oreille est en permanence sollicitée, que ce soit à la maison, dans la rue ou au travail. Il est indispensable d'accorder aux oreilles des moments de « silence », de pauses auditives.

Les conséquences de la perception des acouphènes peuvent varier de la gêne occasionnelle jusqu'à un handicap assez lourd. Un des risques majeurs pour l'individu est de se retrouver coupé du lien social. Boire un café dans un bistrot relève pour certains de l'impossible, tellement leurs acouphènes sont perçus comme agressifs.

La sophrologie, science de la conscience, agit sur le physique, le mental, les émotions, et on sait que les acouphènes sont en lien avec le système émotionnel et le cortex auditif. La sophrologie va avoir une action sur le système nerveux. L'objectif principal du sophrologue est de pouvoir améliorer le quotidien du patient par le biais de techniques de respirations, de relaxations dynamiques. Le sophrologue, pédagogue de cette méthode, va aider la personne qui souffre d'acouphènes à trouver la meilleure stratégie pour elle-même, à mieux s'adapter à son environnement, à devenir plus autonome.

Que vous soyez jeunes ou moins jeunes, il y a des solutions pour améliorer votre qualité de vie. Vous pouvez dans un premier temps me consulter à mon cabinet de sophrologie situé à Annecy. Un entretien prenant en compte votre histoire me permettra de vous expliquer ce qui est possible dans votre cas, grâce aux grands principes de la sophrologie et à ses actions positives. Quand vous l'aurez décidé, nous mettrons en œuvre des séances de sophrologie selon un protocole adapté. De retour chez vous, il vous sera alors de plus en plus facile de reproduire les exercices précédemment enseignés en cabinet de sophrologie. Avec de l'entrainement en conscience, peu à peu votre perception de la gêne des acouphènes tendra à diminuer, dans 80% des cas environ (étude www.reseausophrologuesacouphenes.com).

Sylvie VERNEX-MARTERET sophrologue à Annecy